Sculptures monumentales

Jazz

Titre : Jazz (2012)
Artiste : Bozena Happach
Matériaux : fibre de verre sur treillis métallique
Emplacement : parc Claude-Jasmin

L’œuvre

Expression de la musique par le corps de deux personnages jouant des instruments typiquement jazz, cette œuvre prend sa source dans la fascination de l’artiste pour le corps humain, tant pour son émotivité que pour sa beauté et sa complexité. Par une mise en scène insolite d’êtres musiciens, l’artiste cherche à soulever un questionnement, à éveiller l’imaginaire des spectateurs.

 

L’artiste

Polonaise de naissance, Bozena Happach a fait des études à l’Académie des beaux-arts de Gdansk, ainsi qu’à l’École polytechnique de Gdansk, à la Faculté de génie civil et à la Faculté d’architecture et d’urbanisme. Elle a aussi étudié la sculpture à l’atelier d’Elzbieta Szczodrowska, artiste renommée en Pologne, jusqu’en 1981. Cette expérience lui permet d’explorer en profondeur la sculpture figurale, ainsi que les bas-reliefs.

En 1982, elle quitte la Pologne pour venir s’établir au Canada, où elle réalise plusieurs œuvres et participe à de nombreuses expositions solos et collectives.

 

La démarche

Dans les reliefs, Bozena Happach explore ses réflexions personnelles par l’utilisation d’éléments figuratifs, juxtaposés de façon à créer une composition abstraite en finalité qui raconte des histoires porteuses de sens. Dans les sculptures tridimensionnelles en pierre, l’artiste cherche la forme pure. Quant aux sculptures en bronze, en métal ou en fibre de verre, elle cherche davantage la pureté dans le mouvement. En fait, ses sculptures illustrent la complexité et la beauté de toute forme humaine ou animale. Son intention première est de représenter la profondeur de l’humanité et des fables vécues par l’Homme, de son périple d’évolution tant physique que spirituelle. Sa recherche s’inspire du dynamisme de la vie, soit de l’élan et de la pulsion qui animent toute chose.

 

         
       

 

Retour à la liste des oeuvres