Imprimer Envoyer

Collectes des matières résiduelles

Matières compostables

La collecte des matières compostables a lieu une fois par semaine pendant la période d’achalandage (avril à novembre), puis deux fois par mois pendant la période hivernale (décembre à mars). Consultez l'horaire des collectes pour connaître le jour des collectes dans votre secteur.

Qu’est-ce que le compostage?

Le compostage est le processus biologique par lequel les résidus de table et de jardin sont transformés en compost, sous l’action de plusieurs micro-organismes et en présence d'oxygène. Le produit fini a l’apparence et l’odeur d’un terreau, et il peut être utilisé pour amender et fertiliser les sols. Cette technique permet donc de valoriser les matières organiques qui se retrouvaient auparavant dans le bac à ordures.

Par où commencer?

1re étape : Préparez-vous!

  • Tapissez le fond des bacs de journaux, de circulaires non plastifiées, de sacs en papier, de carton ou de feuilles mortes. Cette technique n’est pas obligatoire, mais elle est fortement recommandée pour absorber l’humidité des aliments, maintenir la propreté des bacs et faciliter le transfert des résidus. Astuce de pro : réalisez un origami compostable en guise de doublure pour votre minibac de cuisine!
  • Ajoutez du bicarbonate de soude dans les bacs pour aider à neutraliser les odeurs.

2e étape : Au quotidien…

Dans la cuisine

  • Déposez vos résidus alimentaires dans le minibac, en vrac ou emballés dans du papier (journaux, circulaires, essuie-tout, etc.).
  • Videz régulièrement le minibac dans le bac brun.

À l’extérieur

  • Déposez les résidus de jardin directement dans le bac brun.
  • Alternez les étages de matières humides (résidus alimentaires) et de matières sèches (résidus de jardins et journaux). Cette technique permettra d’absorber l’humidité et de réduire les odeurs.

3e étape : En route vers le futur!

  • Mettez le bac brun en bordure de la rue même lorsqu’il est presque vide. Placez-le dans votre entrée, près de la rue, la veille de la collecte à partir de 18 h ou avant 7 h le jour même. Rappelez-vous que le bac ne doit pas gêner la circulation sur les trottoirs et les voies piétonnières.
  • Nettoyez au besoin les bacs avec un mélange de vinaigre et d’eau ou un savon doux biodégradable. Notez que le minibac va au lave-vaisselle.
  • Essayez d’entreposer le bac brun à l’ombre pour éviter les mauvaises odeurs.

Matières acceptées

Résidus alimentaires (crus, cuits ou avariés)

  • Fruits et légumes (pelures et noyaux inclus)
  • Viandes, volailles, poissons et fruits de mer (peau, os, carcasses et coquilles inclus)
  • Noix et œufs (coquilles incluses)
  • Produits laitiers et céréaliers
  • Grains de café, feuilles de thé et tisanes (sachets et filtres en papier inclus)
  • Desserts (confiseries, pâtisseries et sucre)
  • Aliments périmés (sans les emballages)
  • Restants de table

Résidus verts

  • Résidus de jardin (feuilles, fleurs, mauvaises herbes, cônes et aiguilles de conifères, résidus de ratissage et gazon sec)
  • Résidus de bois (taille de haies, copeaux, bran de scie, écorce, petites racines et petites branches de dimensions maximales de 30 cm x 4 cm)
  • Autres résidus verts (paille, foin, chaume et terreau en petite quantité)

Autres

  • Journaux, circulaires non plastifiées et sacs en papier
  • Papiers et cartons souillés, non cirés et sans agrafe (essuie-tout, serviettes de table, boîtes de livraison de repas, assiettes de carton, moules à muffins, papier parchemin, etc.)
  • Cendres (refroidies depuis plus de 72 h)
  • Cheveux, poils et plumes d’animaux
  • Bâtonnets et cure-dents en bois
  • Nourriture pour animaux

Matières refusées

Sacs de plastique
Sacs d’épicerie, sacs à ordures, sacs compostables ou biodégradables et pellicules d’emballage

Matières recyclables
Papiers et cartons cirés ou multicouches, plastique, verre et métal

Matières porteuses d’agents pathogènes
Excréments, litière d’animaux, couches, mouchoirs, serviettes hygiéniques, lingettes nettoyantes jetables, soie dentaire, cure-oreilles, déchets biomédicaux et animaux morts

Matières potentiellement contaminées par des produits toxiques
Charpie de sécheuse, feuilles d’assouplissant, essuie-tout imbibés de produits nettoyants, résidus domestiques dangereux, cheveux fraîchement teints, médicaments, textile, cuir, bois traité, chandelles, mégots de cigarette, sacs d’aspirateurs et leur contenu

Autres
Bûches, souches, roches, gravier, sable et résidus de construction

Conditions gagnantes

1- Évitez la chaleur

  • Entreposez le bac à l’ombre, lorsque possible.
  • Par temps très chaud, entreposez les résidus problématiques (restes de viande, de poisson et de crustacés) dans le congélateur en attendant la prochaine collecte.

2- Évitez l’humidité

  • Évitez les liquides; videz-les plutôt dans l’évier.
  • Couvrez le fond des bacs avec des résidus secs pour absorber l’excès d’humidité (journaux et feuilles mortes).
  • Asséchez les résidus humides en les emballant (sacs de papier, papillotes de journaux, etc.). Vous pouvez attacher vos emballages avec des cordes de boucherie ou de jute. Aucun élastique!
  • Plus vous ajouterez de matières sèches, plus l’expérience sera agréable.

3- Favorisez l’aération des résidus

  • Évitez de déposer du gazon fraîchement coupé. Pratiquez l’herbicyclage. Sinon, laissez-le sécher ou déposez-le dans le bac à la dernière minute.
  • Dans le bac brun, alternez les résidus secs et humides.

4- Adoptez de bonnes habitudes

  • Ajoutez une couche de journaux ou de résidus secs après chaque ajout de résidus humides dans votre bac pour en bloquer l’accès aux mouches.
  • Videz régulièrement le minibac et sortez le bac brun à chaque collecte (même lorsqu’il est presque vide).
  • Nettoyez les bacs au besoin.
  • Ajoutez du bicarbonate de soude au besoin.

Trucs pour l’hiver
Afin d’éviter que les matières gelées ne collent au fond du bac, vous pouvez choisir de déposer du carton sur la grille ou le long des parois (par exemple, une boîte de céréales aplatie) ou d’utiliser un grand sac en papier pour le jardin. Si certaines matières demeurent collées au fond du bac, elles finiront par dégeler et seront ramassées au printemps.

Nuisances

Odeurs
Peu importe le bac dans lequel elles sont déposées, les matières en décomposition peuvent occasionner des odeurs, particulièrement lors de canicule. Trois facteurs amplifient les odeurs :

  • La chaleur;
  • L’humidité;
  • L’absence d’oxygène.

L’application des conditions gagnantes vous permettra de réduire considérablement les odeurs.

Mouches
Les mouches cherchent à pondre leurs œufs dans les matières humides et aiment particulièrement les résidus de viande, de poisson et les épis de maïs. Les mouches à fruits (ou drosophiles) cherchent les fruits et légumes trop mûrs, l’humidité et les liquides de fermentation. Elles sont particulièrement attirées par les fruits sucrés, les pelures de bananes et les bouteilles d’alcool vides (vin et bière).

Pour les éviter, il faut assécher les résidus alimentaires et créer une barrière physique qui en bloquera l’accès. On y parvient en emballant les aliments et en les recouvrant. Assurez-vous de maintenir les couvercles de vos bacs fermés, videz-les et nettoyez-les régulièrement, surtout en période de canicule.

Asticots
Les asticots (ou vers blancs) sont des larves de mouches. Leur présence indique qu’une mouche a réussi à pondre dans vos résidus. Cela arrive surtout en période de canicule, puisque la chaleur et l’humidité accélèrent l’éclosion. En réalisant un baluchon bien fermé avec des journaux ou en utilisant un sac de papier, vous empêcherez les mouches de pondre. Si elles ont déjà pondu (par exemple, si l’assiette a traîné un peu trop longtemps sur la table après un repas), vous empêcherez ainsi les larves de sortir. En ajoutant des couches de journaux par-dessus vos matières compostables dans le bac brun, vous créerez une difficulté supplémentaire.

Si, malgré toutes ces précautions, votre bac est envahi par ces petites bestioles, ne paniquez pas. Même si elles sont très répugnantes, elles sont sans danger. Aspergez-les de sel ou de vinaigre en attendant la collecte. Une fois le bac brun vide, rincez-le avec du vinaigre pour éliminer tout œuf résiduel.

Animaux nuisibles
Si la présence d’animaux nuisibles (ratons laveurs, rongeurs ou autres) vous pose problème, vous pouvez :

  • appliquer un onguent mentholé (de type Vick’s Vaporub) autour des couvercles et des trous d’aération du bac afin de masquer les odeurs qui pourraient attirer les animaux;
  • placer les bacs loin des galeries, clôtures ou autres bacs, car ils s’en servent souvent pour grimper;
  • sécuriser le couvercle à l’aide d’une grosse roche ou d’un élastique solide (de type Bungee). Il existe sur le marché des courroies servant à sécuriser les bacs roulants contre les ratons laveurs. Toute attache doit être retirée en prévision de la collecte.

Sacs

Seuls les sacs en papier sont acceptés. Certains sacs sont munis d’une doublure de cellulose qui augmente la résistance aux fuites. Les sacs sont offerts en petit format (pour votre minibac) ou en gros format (pour le bac brun). On en trouve dans les pharmacies, les quincailleries, les épiceries et les magasins à rayon. Ils sauront plaire à ceux qui veulent garder leurs bacs propres.

L’achat de sacs en papier n’est pas obligatoire. Pour emballer les aliments, utilisez ce qui vous tombe sous la main. Un essuie-tout déjà souillé, une boîte de pizza, un sac de papier ayant contenu des frites et imbibé de gras, un sac de farine vide, un emballage d’œufs en carton, une boîte de céréales : les possibilités sont infinies! Reportez-vous à l’astuce de pro pour réaliser une doublure pour votre minibac de cuisine à l’aide de journaux. Les résidus de jardin peuvent être déposés directement dans le bac brun.

Information

Ligne verte
450 435-1954, poste 444
Courriel