Imprimer Envoyer

Boisbriand devient Ville amie des monarques


La mairesse Marlene Cordato et le président de la Commission de l’environnement, Jean-François Hecq, avec la citoyenne et instigatrice du projet, Sylvie Bélanger.

La Ville de Boisbriand est fière de devenir la 49e ville au Québec à recevoir la certification Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki. À ce jour, plus de 340 maires et leaders municipaux aux États-Unis se sont engagés à participer à la sauvegarde du monarque. Au Québec, l’initiative a fait son apparition en juin 2017.

« Boisbriand a à cœur la préservation de l'environnement pour les générations futures. Quand la citoyenne Sylvie Bélanger nous a interpellés l’an dernier sur la possibilité de devenir une ville amie des monarques, nous avons tout de suite entrepris les démarches auprès de la Fondation David Suzuki.  Nous sommes convaincus que nos citoyens adhéreront à ce mouvement, et que nos efforts collectifs feront une différence dans cette lutte pour la survie du papillon », déclare la mairesse Marlene Cordato.

La Ville de Boisbriand a non seulement obtenu la mention BRONZE, mais elle est en plus reconnue comme membre du Cercle des leaders de la National Wildlife Federation. La résolution qui confirme son engagement à devenir Ville amie des monarques a été adoptée par les élus le 7 mai dernier.

« Les municipalités jouent un rôle crucial dans la conservation du monarque et de son habitat. Elles peuvent accomplir des gestes simples qui ont un impact positif sur l’espèce et sur d’autres pollinisateurs, en plus de sensibiliser leurs citoyens à l’importance de prendre part à cet effort de conservation. Nous saluons l’engagement de Boisbriand et nous espérons que d’autres municipalités se joindront à ce vaste mouvement de protection du monarque », explique Julie Roy, spécialiste de l’engagement citoyen à la Fondation David Suzuki.

UNE INITIATIVE POUR AGIR : EFFET PAPILLON
Rappelons que le monarque est une espèce menacée : sa population a chuté de 90 % au cours des deux dernières décennies. Les scientifiques attribuent ce déclin à la dégradation et à la perte d’habitats de reproduction. Les municipalités peuvent toutefois jouer un rôle clé pour protéger l’habitat de ce papillon emblématique et contribuer à la sauvegarde de cette espèce. Afin d’inciter les municipalités à poser des gestes concrets pour protéger le monarque, la Fondation David Suzuki, en partenariat avec l’Espace pour la vie, a lancé l’initiative Ville amie des monarques au Québec qui vise la mise en place de mesures visant la restauration des habitats du monarque et la sensibilisation des citoyens.

Information : fr.davidsuzuki.org/passez-a-laction/agissez-localement/effet-papillon/ville-amie-des-monarques/